Notre Projet Associatif 2019-2024

Ouvrir l’éventail pour être au service des séniors.

Préambule

Le projet associatif, outil de gouvernance associative

  • définir la stratégie du Groupe Orchidées, au-delà de la seule gestion des associations membres.
  • inscrire l’association et les activités déployées dans la durée, d’avoir un fil conducteur pour les années 2019 à 2024.
  • Un outil de communication interne et externe.
  • Un cadre dans lesquels s’inscrivent les projets d’établissement ou de service.
  • Un outil au service de l’éthique associative
  • Un outil de développement des nouveaux projets (continuer à s’ouvrir sur les différents enjeux du champ médico-social).

Le projet associatif a été élaboré par l’équipe des directeurs et le Conseil d’Administration.

Constat actuel et vision nationale

 Le nombre de personnes âgées en perte d’autonomie devrait passer de 1 265 000 personnes en 2015 à 1 582 000 en 2030 et 2 235 000 en 2050. La hausse serait de plus de 20 000 personnes jusqu’en 2030, mais accélérerait à près de 40 000 personnes entre 2030 et 2040 (2030 étant le moment où arriveront à l’âge de 85 ans les premières générations du babyboom nées en 1945). Ces nouvelles générations s’accompagnent d’une culture nouvelle : liberté, autonomie, consommation de biens et de nouvelles technologies et en même temps goût de l’authenticité, participation et volonté de se maintenir au cœur de la société et des autres générations1. Cette génération ne voudra pas perdre sa liberté et son lien avec la société, avec notamment un désir grandissant et exprimé de rester à domicile. Il faudra s’adapter à ces « nouveaux vieux » (selon les termes du Rapport Libault).

La France fait face à une double exigence : affronter la réalité démographique de la hausse du nombre de personnes âgées en perte d’autonomie, mais également faire évoluer l’offre proposée, le modèle actuel des EHPAD étant parfois décrié, sachant que 21% des personnes de plus de 85 ans vivent en institution en France actuellement. L’espérance de vie des Français est parmi les plus élevées d’Europe, mais ce n’est pas le cas de l’espérance de vie en bonne santé !

Le contexte politique est marqué par la remise du « Rapport Libault » en 2019, contenant une analyse et des propositions très intéressantes. Il faudra attendre la loi « Grand âge et autonomie », programmée à l’automne 2019 pour voir les décisions concrètes.

 

Constat du Groupe Orchidées

 Les offres proposées aux personnes âgées en France se sont souvent basées sur une approche « biomédicale » de la vieillesse. D’aspect « binaire » cette vision semble partager une population de personnes âgées entre des personnes « autonomes » et « dépendantes », entre le « domicile » et « l’EHPAD ».

Le groupe Orchidées souhaite changer le regard que l’on peut avoir sur les personnes âgées, quelque soit leur niveau d’autonomie. Il s’agit de considérer que chaque situation est singulière et nécessitant donc des possibilités de réponse les plus personnalisées possibles. Il s’agit également de dépasser une approche centrée sur les déficits pour réinscrire la personne dans sa globalité, ses capacités, sa citoyenneté, sa volonté de voir respecter sa liberté de choix et de vie, et d’associer à la notion de « dépendance » celle de « pourvoyance »2.

Les résidences Orchidées ont été innovantes sur plusieurs de ces points en accueillant des personnes de tous niveaux d’autonomie, dans un environnement « résidentiel » assez éloigné du sanitaire, en recherchant une grande qualité d’accompagnement mais aussi des approches relationnelles, non- médicamenteuses et une prise en compte des parcours de vie, des souhaits et des choix.

Cette offre est cependant concentrée uniquement sur des places d’ « EHPAD ». Les nouveaux projets en cours de développement sont issus d’une volonté de diversifier les offres proposées à un public de personnes âgées, afin d’être en capacité de répondre de façon complète à toute demande, et d’associer ces différentes réponses les unes aux autres, c’est le sens du « Groupe Orchidées ».

Nous savons également que pour accompagner au mieux la personne âgée, il est primordial d’accompagner ses proches. En effet, les familles bénéficient d’aide mais restent confrontées à des situations difficiles et pourraient encore mieux être accompagnées et formées (notamment face aux maladies neurodégénératives et situations de fin de vie).

Notre activité étant entièrement centrée sur les relations humaines, notre enjeu le plus crucial est celui des ressources humaines : ratio de professionnels, formation (maintien et développement afin de favoriser l’évolution interne ou externe), recrutement, attractivité de nos métiers, attractivité en tant qu’employeur, absentéisme, inaptitude, prévention, relations sociales, management, adaptation aux générations et cultures professionnelles, la gestion des fins de carrière, …

Les constats sur lesquels nous nous arrêtons :

  • Une approche trop « sanitaire » de la vieillesse dans notre secteur, et trop segmentée entre le « domicile » et « l’EHPAD ». La nécessité de créer un éventail de réponses pour être au plus proche des besoins et coordonner ces réponses entre elles, être « au service des séniors ».
  • La nécessité de changer de regard sur les personnes « dépendantes » pour ne pas oublier qu’elles peuvent être, ou sont, « pourvoyantes », passer de l’accompagnement de la dépendance au soutien à l’autonomie.
  • Face à un sentiment, ou la peur, que l’entrée en institution entraîne une perte de liberté, de choix, d’un « chez-soi », une rupture avec l’environnement extérieur, la nécessité d’affirmer que tout n’étant pas réalisable, ou souhaitable, dans le domicile initial, les offres proposées incluant de l’habitat (EHPAD, résidence service, habitat partagé, …) s’appuient sur une logique « domiciliaire » et promeuvent la liberté, la citoyenneté et le lien social.
  • La nécessité de continuer à investir la question des ressources humaines.

En conclusion : au regard des attentes des personnes âgées à venir, de la culture des professionnels, des politiques publiques, des innovations à venir, nous devons être proactifs !

Création des différentes résidences Orchidées sous forme d’associations loi 1901 à but non lucratifs à Croix, Roubaix, Lannoy, Villeneuve, Tourcoing3 entre 1992 et 1999 avec pour fondateurs Géneviève et Francis Mulliez et quelques personnes mobilisées autour d’eux, notamment aidés des compétences de Jacqueline Leconte. L’objectif initial (et qui perdure) était la recherche permanente de la qualité de vie et du bien-être des résidents avec la volonté de toujours innover dans l’accueil des personnes âgées. Les résidences Orchidées ont acquis le statut administratif d’EHPAD en 2001.

 

Au fur et à mesure des années, renfort de l’accompagnement soignant, afin s’adapter à l’évolution de la population. De « la personne âgée prévoyante » dans les années 1990- 1997, nous sommes passés à des accueils de moins en moins prévus voire même d’urgence, au regard du développement du maintien à domicile, et donc à un accroissement important de l’âge moyen à l’entrée, des pathologies ou pluri-pathologie et du niveau moyen de perte d’autonomie. En parallèle se sont développées dans les résidences les approches non- médicamenteuses : Humanitude- Validation®- approche Carpe Diem, …

 

1998

Création de l’Association de Service aux Orchidées (ASO) permettant grâce à des services supports (au fur et à mesure : compta, gestion finance ; paie ; ressources humaines ; direction technique ; direction générale) aux équipes des résidences de se concentrer sur leur cœur de métier.

 

2003

Création du centre de formation « Sens âge ».

 

2014

Création du PASA au sein de la résidence de Roubaix.

 

2015

Création d’une place d’hébergement temporaire au sein de la résidence de Villeneuve d’Ascq.

 

2015

Création de l’association « Le domaine des diamants blancs ».

 

2016

Création du PASA au sein de la résidence de Villeneuve d’Ascq.

 

2016

Lancement de la démarche « Vision 2026 ».

 

2017

Création des associations « Ama Vitae » et « Qualid’Or Service ».

 

2018

L’ASO changement de dénomination pour devenir l’association « Groupe Orchidées », qui au-delà de fournir des services supports assure une transversalité et une coordination entre les différentes associations membres.

 

2018

Création de l’association « Séjour Azur ».

 

2019

Création de l’association « Le domaine des diamants blancs de Bondues ».

Le Groupe Orchidées se fixe pour missions :

  • Soutenir, renforcer, développer et pérenniser les activités existantes.
  • Maintenir comme cap la qualité et l’innovation.
  • Anticiper les évolutions pour enrichir l’existant (exemple, le futur de l’EHPAD).
  • Développer de nouvelles offres, ouvrir l’éventail pour être « au service des séniors » quels que soient les besoins : différentes formes d’habitat (résidence service, habitat partagé, …), différents types de séjours (temporaire, accueil de jour, accueil de nuit, …), toutes formes d’accompagnements et de services (au domicile ou associé à de l’habitat) et de soutien aux proches ou aidants (formation, séjour de vacances, …).
  • Articuler et décloisonner les différentes offres, notamment entre le domicile et l’EHPAD. Proposer une articulation des interventions autour de la personne âgée (plateforme unique), sans rupture de parcours, en accentuant également la prévention et en évitant l’isolement de la personne âgée et de son proche accompagnant. Rechercher la rencontre et le partage entre les générations.
  • Rechercher l’efficience et l’innovation dans le domaine des ressources humaines: attractivité, formation, management innovant, bien-être au travail. Développer les compétences individuelles et collectives (employabilité). Toujours se référer au sens de notre mission.
  • Soutenir les nouveaux projets répondant à de nouveaux besoins (exemple, les personnes handicapées vieillissantes). Soutenir d’autres porteurs de projet dans leur démarche (ingénierie, partage d’expérience).
  • Inscrire le Groupe Orchidées sur son territoire et dans une démarche de partenariat avec les autres acteurs.
  • Communiquer sur notre offre de service et nos projets afin de changer l’image portée sur notre secteur.
  • Faire changer le regard porté sur la vieillesse. Promouvoir une vision bienveillante et positive de la personne avançant en âge, quel que soit son niveau d’autonomie.

Le Groupe Orchidées reprend les valeurs et les 4 ambitions développées dans le cadre de la démarche Vision 2026, initiée par les résidences Orchidées.

Nos valeurs se définissent autour du CARE :

Confiance : je crois en la valeur de l’autre et développe autour de moi des relations d’authenticité.

Attention à l’autre, bienveillance : j’accueille l’autre avec empathie et suis attentif à ses besoins.

Respect : je considère toute personne telle qu’elle est, sans jugement et avec bienveillance. Je respecte l’environnement du travail dans lequel j’évolue : les personnes accompagnées, leurs famille, mon cadre de vie, mes collègues, mon manager, mes outils de travail…

Excellence : j’apporte un service de haute qualité et contribue à faire de ma résidence ou de mon service une référence. J’ai le souci de progresser en permanence pour répondra au plus près aux besoins de la personne.